menu Rechercher

Groupe SIS

Histoire

Histoire

UN SAVOIR FAIRE QUI A DÉBUTÉ AU CŒUR DE LA FRANCHE COMTÉ

1983

SUPERCUIR 

C’est un 1er mai 1983, jour de la fête du travail, que Jean Pierre Tolo et Patrick Brenier posent une première pierre à l’édifice en créant  la SARL Supercuir, spécialisée dans la fabrication de bracelets de montres.

Pour débuter leur activité, ils  s’installent dans une petite maison au cœur d’un village des montagnes franc-comtoises (Avoudrey), au confluent de la vallée des microtechniques et du berceau de l’horlogerie mondiale : La Suisse.

Progressivement, une grande partie de ce village de 500 habitants est amenée à travailler pour Supercuir. L’entreprise équipait gracieusement les salariés de machines à coudre à leur domicile.
Chaque semaine, ils livraient à la société le fruit de leur ouvrage.

Très vite, nos deux jeunes dirigeants ambitieux choisissent de renforcer leur expertise, en affinant leur stratégie, et décident de s’associer à un autre fabricant de bracelets de montres expérimenté, implanté en Suisse.

1985

CRÉATION DE LA SOCIETE  IWD 

Forts de leurs deux premières années d’expériences et de leur activité en pleine croissance, ils créent une société de distribution, IWD : International Watchband Distribution.

Cette dernière a pour rôle de distribuer les bracelets de Supercuir auprès des horlogers bijoutiers (HBJO) et dans les bureaux de tabac qui commercialisent les bracelets de montres et les bijoux fantaisie.

 avoudrey_panneau_sepia

DÉBUT DE L’OUVERTURE SUR LE MONDE ET UNE FORTE CROISSANCE EXTERNE

Pendant près de douze ans, la société va grandir et se développer continuellement.
Une troisième activité viendra s’ajouter aux deux premières se concentrant sur la fabrication d’articles de maroquinerie haut de gamme.
Une holding est constituée pour fédérer les trois entités.

1987

Supercuir engage une partie de sa production à l’étranger et choisit de poser ses premiers jalons à l'international en s’implantant à l’île Maurice.

1989

Elle poursuit son aventure internationale, sur le continent asiatique par la signature d’un contrat de Joint-venture avec un maroquinier chinois.

Signature qui a débouché sur l'ouverture d'une seconde usine de production, cette fois-ci en Chine.

1990

Année de création de la société Softline Box dans le but de diversifier la production dans le secteur de la maroquinerie et la gainerie haut de gamme .

Cette même année, face au surcroît d’activité, c’est également l’inauguration d’un nouveau bâtiment de production d’une surface de 2500 m2 à Avoudrey, le village où tout a commencé.

1995

La société s’agrandit encore avec le rachat d’une société parisienne spécialisée dans la fabrication de bracelets de montres de luxe.

Cette dernière possède deux sites de production, l’un à Paris, également siège social, et l’autre dans le Nord de la France.

1996

Une seconde implantation asiatique  avec l’ouverture d’un bureau commercial à Hong-Kong  (BSA Co.ltd.), ceci afin de coordonner toutes les opérations développées sur la région Asie-Pacifique.

 

APRÈS 10 ANNEES DE CROISSANCE ET DE RÉUSSITE, UNE PAGE IMPORTANTE SE TOURNE

vernis sur bracelets

1997

Le client principal qui représentait  alors 70% de l’activité, décide de rompre son partenariat historique avec Supercuir ! 

1998

Au cours de cette année, la société va devoir affronter dignement sa liquidation judiciaire
A l’époque, elle ne comptait pas moins de 300 employés en France, 300 à l’île Maurice et 300 en Chine.

Le dépôt de bilan de Supercuir ne tarde pas à venir, la liquidation est prononcée quelques mois plus tard.

LE 23 NOVEMBRE 1998, NAISSANCE DE SIS GRÂCE AUX SALARIÉS VOLONTAIRES ET IMPLIQUÉS

Huit cadres réfléchissent à un plan de sauvetage de leur entreprise. En seulement trois semaines, ils vont élaborer et proposer une stratégie de reprise au tribunal de commerce.
Une nouvelle société va pouvoir voir le jour grâce au rachat des actifs des sociétés Supercuir, IWD et Softline Box, avec un effectif de départ de soixante-trois collaborateurs dont trente actionnaires salariés qui acceptent de verser leur prime de licenciement pour moitié en capital et pour moitié en compte courant.

Adieu Supercuir, Bonjour SIS !

Nouveau logo, nouvelle entité juridique qui regroupe : fabrication, distribution de bracelets et articles de maroquinerie de luxe.
Parallèlement, les dirigeants décident d’abandonner le site de l’île Maurice mais conservent celui en Chine ainsi que le bureau de Hong-Kong.

logo_sis_simple__

Le groupe SIS est né, dont le sigle est composé de la première lettre de chaque entité historique :  

S de Supercuir pour la fabrication de bracelets de montres et de petite maroquinerie.

I de IWD pour la distribution  de bracelets cuir, dans le réseau HBJO.

S de Softline Box pour la maroquinerie haut de gamme.

1999

SIS décide de se recentrer sur la création de Bracelets de montres haut de gamme avec pour objectif principal d’évoluer dans l’univers du luxe et de la haute horlogerie.

Mais surtout, ce qui va lui être salutaire, SIS se spécialise dans la maroquinerie de luxe.

2000

Nouvelle ouverture sur le monde avec la création d’un nouveau site de production à Madagascar : SASSEBO.

2003

Rachat de la marque et du réseau de vente de la société COBRA, spécialiste du bracelet de remplacement auprès des détaillants horlogers (HBJO).
Société, qui par la suite, se diversifiera dans l’horlogerie moyenne gamme et qui sera ensuite revendue en 2014.

APRÈS LA CROISSANCE EXTERNE, PLACE À UNE CROISSANCE INTERNE

2009

Construction et mise en activité d’une nouvelle plateforme logistique équipée des dernières technologies en termes de stockage, d’organisation et de matériel de coupe.

Mise en place de la structure suisse, située au Locle.

2010

SIS, dont la croissance s’accélère de nouveau et de façon exponentielle, rachète les locaux d’un fabricant de mouvements de montres basé à Valdahon.

SIS rénove la totalité de l’intérieur des bâtiments, les transforment en ateliers de maroquinerie et inaugure ce nouveau lieu en septembre 2011.

2011

CRÉATION DE L'ECOLE DE MAROQUINERIE D'AVOUDREY

Pour répondre aux demandes de ses clients, SIS s’est doté d’un pôle de compétences interne qui lui permet de former et d’intégrer jusqu'à plus de 100 nouveaux collaborateurs chaque année.

L’Ecole de Maroquinerie d’Avoudrey (EMA) est un atout majeur qui a pour vocation de transmettre ses savoir-faire et ses valeurs aux futurs maroquiniers de SIS.

Au terme de cette formation, les élèves peuvent se présenter aux épreuves du CAP de maroquinier, diplôme qualifiant reconnu par l’éducation nationale.

UNE POLITIQUE ENTREPRENEURIALE CENTRÉE SUR L’HUMAIN ET LE BIEN ÊTRE AU TRAVAIL

2013

Poursuivant sa démarche de développement durable et d’amélioration continue, SIS décide de construire un bâtiment social de plus de 1800 m2 édifié sur 3 niveaux, le tout dédié essentiellement au bien-être des salariés dans leur entreprise.

Ce bâtiment est composé :

  • D’un espace forme et détente de 150 m2 équipé d’appareils de dernière génération.
  • D’un espace restauration.
  • D’une crèche d’une capacité d’accueil de 30 enfants, dont 24 places sont réservées au personnel de SIS et 6 places à la municipalité de Valdahon.
  • D'un local dédié au Comité d'Entreprise de SIS.

2015

SIS agrandit tous ses sites français en doublant sa surface totale de production.

Son pôle logistique est également repensé. Il se dote des dernières technologies de coupe et développe une supply chain optimale, ce qui en fait le véritable centre névralgique de la société.

Enfin, toujours dans un même élan social, deux véritables restaurants sont créés en 2015 sur les sites de production d’Avoudrey et Valdahon.

Aujourd’hui, SIS se compose de 5 sites de production en Franche-Comté, 1 site de production à Madagascar et 1 site de production en Chine.

Elle emploie 600 personnes en France réparties sur 5 pôles de développement et de production, mais aussi 300 personnes à Madagascar et 300 en Chine.

 batiment_social_valdahonBâtiment social de Valdahon


 

 SIS, UNE ENTREPRISE QUI PRÔNE LES VALEURS ESSENTIELLES QUI COMPOSENT SON ADN

Elle a su, malgré les aléas conjoncturels au cours de son existence, conserver la même ligne de conduite qui, depuis toujours lui confère une longueur d’avance. Ainsi SIS œuvre chaque jour pour :

  • Pérenniser un savoir-faire artisanal en matière de gainerie & de maroquinerie tout en s’adaptant aux dernières technologies existantes.
  • S’investir dans une dynamique industrielle à taille humaine.
  • Conserver une activité locale et une légitimité française tout ayant une ouverture sur le monde via des filiales délocalisées.
  • Entretenir une relation privilégiée avec ses clients et ses fournisseurs afin d’adapter ses services et la qualité de sa production à leurs besoins et leurs univers.
  • S’engager au quotidien dans une démarche éthique et respectueuse de l’environnement et de ses salariés.

À découvrir